L'histoire de Careil

Aux portes des marais salants de Guérande et à deux pas de La Baule, le Château de Careil, Inscrit aux Monuments historiques, cache un passé tumultueux. Sous des airs de manoir Renaissance, l'édifice fait presque oublier qu'il a été un site défensif. Haut lieu protestant au XVI siècle, il porte encore les marques des heures troubles des guerres de religion.

Ce château n'a rien d'un musée ordinaire : habité toute l'année, son histoire se construit encore. Au fil de la visite guidée, le passé se réveille et se joue sous les yeux du visiteur. Les pièces de mobilier et les collections présentées s'attachent à montrer que le château a traversé les siècles, et les époques en gardant chaque fois une trace, parfois originale ou inattendue des différents occupants du site.

fenetre rennaissance chateau de careilLe château de Careil a été un site défensif au XIV eme siècle, époque dont il a conservé un chemin de ronde avec ses machicoulis. Il fut érigé en châtellenie en 1572 ce qui lui conférait de nombreux droits tel que la haute justice, avec ses gibets à quatre piliers, le droit de four et le droit de marché. Du XVI eme siècle il a gardé une aile Renaissance Bretonne. Fief protestant à cette époque et lieu de culte et de refuge pour les calvinistes, il fut en effet attaqué et pillé par la Ligue Catholique et remanié peu après. En 1699 le château est saisi et vendu aux enchères à une famille catholique. Une troisième aile brûle au XVIII ème siècle lors d'un incendie accidentel. Paul Féval (écrivain du " Bossu ") séjourna à Careil en 1850.

Après le passage de plusieurs familles (dont Careil constituait souvent la dot) il a été transformé en restaurant à la réputation frivolle au début du XX eme siècle (1924): "l'Auberge Fameuse ".

gravure chateau de careil

Transformé de nouveau en habitation à l'année, il peut être visité de manière traditionnelle, aux chandelles, ou sous forme de jeu en costumes d'époque. Les deux salons qui peuvent être loués de septembre à mai pour 200 personnes maximum font partie intégrante du château.